Facebook Twitter Inviter des amis

Une journée estivale aux Mayens de la Zour

Ajouté le 02.10.2013 par Cédric POPULUS

vues: 688 | commentaires: 0



Après un été radieux, le mois de septembre continue sur la lancée estivale. On est gâté ! Je rejoins Saillon au petit matin. Le soleil et le ciel bleu sont au rendez-vous, tip top. C'est avec d'autres membres de Valais Community que je vais partager ce beau dimanche. Nous débutons notre balade sur les hauteurs des Mayens de la Zour avec pour objectif : Prabé et sa cabane vers 2.000m d'altitude. Ed m'annonce que des surprises m'attendent tout au long de cette randonnée? Je pressens déjà quel genre, rien qu'à voir la paroi qui se dresse au-dessus des mayens... Mais laissons nous surprendre. Petite fraîcheur bien agréable pour attaquer la montée. J'ai appris une chose : le « rythme du guide ». Et ça marche, à peine essoufflé? Merci Ed !
Nous profitons du magnifique panorama qui s'offre à nous sur les Alpes valaisannes. Du Bietschhorn au Mont Blanc de Cheillon en passant par la Dent Blanche et le Cervin? Que des noms de grands sommets? J'adore ce contraste entre les zones enneigées, la verdure des alpages et le ciel bleu. C'est magnifique !
Puis vient la première surprise : un chemin étroit à flanc de paroi. Je rappelle que je souffre d'acrophobie, la peur du vide. Pas top pour la montagne. Mais ce premier obstacle se passe sans trop de difficultés. Tout heureux d'avoir franchi ce bout de chemin, j'apprends que le plus dur reste à venir? J'en profite pour prendre de magnifiques photos.
Et voilà qu'arrive le chemin délicat avec un « beau vide » côté vallée du Rhône. Peu d'hésitations, je me « lance ». Accroché à la chaîne du côté de la falaise puis à l'épaule d'Ed, j'avance en contrôlant au mieux mes émotions. Ca passe ! On peut rejoindre la cabane de Prabé. Le passage par la crête est trop dur pour moi, on passe par la forêt. C'est le royaume des chevreuils. Morgane et Marie en verront, mais nous seront tous comblés d'apercevoir au-dessus de nos têtes un gypaète barbu. Ce vautour est plutôt connu pour occuper les alpes bernoises. Mais apparemment il est aussi attiré par ce beau canton du Valais? Il a bien raison !
Une petite pause à la cabane de Prabé, on se désaltère, on grignote un petit encas. Quel belle vue depuis ce point de vue ! Un panneau nous décrit tous les sommets avoisinant. La cabane est bien aménagée pour ceux qui souhaitent passer une nuit. Un chouette endroit qui mérite les efforts de la montée.
La descente se passera sans accrocs. Et puis toujours soutenu lors des passages délicats. La motivation d'un bon repas qui nous attend aide aussi à avancer?
En effet, la chasse nous attend aux Mayens de la Zour. Le café restaurant Les Chasseurs est un endroit idyllique : terrasse et du Muscat ! On attaque l'apéro et ça commence fort bien. Puis le repas tourne autour de la chasse : pour moi terrine de cerf suivie de sanglier accompagné de choux rouge et d'amandes. Un régal ! Et je termine sur un fondant au chocolat, et une abricotine, divin ! Je recommande fortement cette adresse, idéalement placée. C'est le point de départ de nombreuses randonnée et un arrêt de car postal juste en face. C'est tip top ! Et puis on est accueilli avec le sourire, le chef est venu nous voir à deux reprises, les serveurs sont sympas. C'est signe de professionnalisme et de respect du client. Merci Noël Jacquériot ! Voici son site : http://www.caferestaurantdeschasseurs.ch
Après ce merveilleux moment culinaire, une petite balade digestive dans les mayens. C'est là que l'on rêve chacun : moi je me verrai bien ici ou là? Eh oui, la région de Savièse est vraiment attirante. Elle mérite le détour.




Commentaires ()

Vous devez vous identifier pour poster votre commentaire. » connexion